Vous êtes ici : Accueil > Liste de mes oeuvres > Musique de scène > En deça du possible > Ce vert flou
Publié : 6 décembre 2005

En création

Ce vert flou

14 janvier 2006 à Trois-Rivières, 24 mars 2006 à Montréal

JPEG - 2.2 Mo
Ce vert flou
Affiche

Ce vert flou

14 janvier 2006
20 heures

Salle Anaïs-Allard-Rousseau
1425, place de l’Hôtel-de-Ville, Trois-Rivières
Billetterie : (819) 380-9797
Sans frais 1-866-416-9797

Billets en vente à compter du 5 décembre 2005.

Voir Maison de la culture sur http://www.troisrivieresplus.net/


24 mars 2006, 20 heures

Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville
10300, rue Lajeunesse
Montréal, QC H3L2E5
Réservation :(514) 872-8749


Les trois œuvres suivantes seront présentées :

En deçà du possible

Chorégraphe : Maryse Loranger.
Compositeur et programmeur : Claude Frenette.
Textes : Nicole Desrosiers.
Interprètes : Mireille Baril, Emmanuelle Bourassa Beaudoin, Marie-Eve Lafontaine, Sandrine Vachon.

En deçà du possible est une œuvre chorégraphique alliant la danse, la poésie et la musique assistée par ordinateur. Quatre interprètes y évoluent dans un espace rempli de capteurs qui détectent les mouvements pour les traduire en signaux sonores.

Ce projet s’inspire d’une suite poétique de Nicole Desrosiers dont la thématique est l’angoisse qui anime tout être humain et l’effort qu’il déploie pour résister à ses fantômes. L’œuvre propose une vision en mouvement et en sons de ces émotions où les langages du corps, de la musique et de la poésie s’influencent mutuellement.

Poésies intérieures

Chorégraphe : Sandrine Vachon.
Compositeur : Claude Frenette.
Interprètes : Mireille Baril, Emmanuelle Bourassa Beaudoin, Marie-Eve Lafontaine, Sandrine Vachon
Arturo Parra, guitariste.

Cette chorégraphie évoque les différentes couleurs de nos personnalités à travers ce que nous aimons ou n’aimons pas et ce qui habite nos désirs et nos refus. Elle propose une illustration des rapports humains faits de rencontres ou de coïncidences dirigées. Il y a d’abord un parc, trois personnages et un musicien. Puis, à travers le jeu du hasard, dans le mouvement et dans l’espace, il y a possibilité de rencontre, d’erreur ou de banalité. L’œuvre est le résultat d’un travail étroit entre la chorégraphe, les interprètes et le compositeur.

Pour masquer le chant des oiseaux

Claude Frenette, compositeur,
Arturo Parra, guitariste.

Musique interactive pour guitare MIDI et ordinateur, où la trame électroacoustique est déclenchée par les événements musicaux joués par le guitariste. L’interaction installe un réel dialogue entre l’interprète et la musique électroacoustique.

Cette œuvre a été écrite grâce à une subvention du Conseil des arts et des lettres du Québec.