Vous êtes ici : Accueil > FORMATIONS > Identité numérique et vie privée
Publié : 9 mai 2010

Identité numérique et vie privée

Les contenus déposés dans les blogues,wikis, réseaux sociaux, plateformes d’échanges laissent des traces sur les sites qui les hébergent et dans les index des moteurs de recherche.
Selon Fred Cavazza "Toutes ces bribes d’information composent une identité numérique plus globale qui caractérise un individu, sa personnalité, son entourage et ses habitudes. Ces petits bouts d’identité fonctionnent comme des gènes : ils composent l’ADN numérique d’un individu."

Toutes ces traces peuvent être regroupées en facettes. Voici un schéma que ce même auteur propose et qui synthétise les différentes facettes de l’identité numérique.
Philippe Buschini dans ce billet nous dit que l’identité numérique est plurielle, active et changeante. Elle est caractérisée par deux groupes d’informations distincts mais complémentaires :

* les parcelles d’informations dites incontestables et uniques : coordonnées physiques, adresse IP, certificats numériques, comptes bancaires, numéro de téléphone, etc., qui sont généralement attribuées par une autorité tierce (état civil, fournisseur d’accès Internet, opérateur de télécommunications, banque…) ;

* et celles réputées plus ambiguës et multiples : pseudonymes, avatars, commentaires, blogues, photos, CV, etc., qui sont générées par l’individu lui-même ou par les individus composant son réseau.

Aujourd’hui, les objets pour communiquer sont de plus en plus nombreux et de plus en plus mobiles.Philippe Buschini dit : "À l’ère électronique, du haut débit et du « anytime everywhere », où l’individu nomade se retrouve relié à toutes sortes d’objets communicants, le nombre de traces semées ne peut être qu’en croissance exponentielle."

L’analogie de Philippe Bushini avec les tableaux pointillistes est intéressante. Un point seul (une trace) ne définit pas grand-chose. Mais tous les points rassemblés représentent le sujet dans son ensemble. Plus il y a de points, plus l’image est précise.
Sommes-nous conscients des traces que nous laissons ou que d’autres laissent à notre sujet ? N’est-ce pas important d’apprendre à gérer son identité numérique ? Peut-on le faire de telle sorte qu’elle devienne un levier et non une tare ?

Dans son billet une identité numérique en construction, Mario Asselin nous dit : "La notion d’identité numérique est au coeur des nouvelles réalités de l’apprenant et de l’école. Elle concerne aussi les enseignants et les professeurs qui ont à en encadrer le développement."

Dans cette réflexion un étudiant en éducation reconnait l’importance d’avoir une bonne identité numérique.

Ce e-guide "Cultivez votre identité numérique" proposé par YOUontheWEB aborde la question de façon fort positive.

Références pour apprendre à mieux connaître et mieux gérer son identité numérique.

* Je protège mon identité sur Internet

* Identité sur Internet : 3 tests pour en savoir plus
Comment faire prendre conscience aux internautes de la notion d’identité sur Internet et des traces qu’ils peuvent laisser ça et là, pouvant être regroupés sur différents services en ligne et consultés par tout usager du Web. Les traces sont publiques et ces services le montrent.

*123 people , ePasseport , Pipl

* Une formation en ligne proposée par le réseau des bibliothèques publique de la région LLL

* 10 conseils pour éviter des ennuis sur Facebook avec sa vie privée

- La "Wayback machine"

L’identité numérique en question

Des ressources créées spécialement pour les élèves

*- Passeport Internet

*- Enfants avertis des ressources à commander pour tous les âges

*- Réseaux éducation-Médias

*- 2025 Exmachina

*- Décode le web

*- Web averti

*- Programme cyberbranché

Ressources pour les intervenants

http://prezi.com/y_mzek6viwjd/identite-numerique/

L’identité numérique, pourquoi et comment en parler ?

Réflexion d’un enseignant français sur l’identité numérique positive et les réseaux sociaux en classe

Une belle utilisation de Facebook en classe le projet Yamaska