Vous êtes ici : Accueil > RÉPONDANTS > troisième rencontre 2007
Publié : 17 avril 2007

troisième rencontre 2007

Grande région de Montréal
Grande région de Québec
14 mai 2007
16 mai 2007
École Marie-Clarac
Institut St-Joseph

Les rencontres ont lieu de 9 heures à 15h30.

Contenu des rencontres (en construction)

Information

- Compte rendu de notre tournée des assemblées de directeurs des services pédagogiques sur l’offre de service des RÉCIT pour l’an prochain.

- Échanges sur ce sujet

- Compte rendu du colloque de l’AQUOPS

- Concours TIC AQUOPS (Capsules vidéos numériques)

- Avis de recherche : Mini-soirée de la GRICS 2007

- Camp TIC 2007

Partage

Montréal

- Présentation de l’intégration des TIC en arts plastiques et art et communication au deuxième cycle par Stéphane Lauzon et en musique au premier cycle par Tom Ansuini - École Marie-Clarac (secondaire)

- Présentation d’activités liées au projet météo de l’école Saint-Joseph par Suzanne Élie

- Partage sur le scrapbooking numérique par Suzanne Élie

- Présentation d’une expérimentation d’hyperpaysage par Pierre-David Trudel, Collège Saint-Sacrement

- Présentation d’une exposition virtuelle par Daniel Montpetit, Collège Jean-Eudes.

- Partage d’une demi-journée TIC au Collège Notre-Dame par Marc Chevarie

Québec

- Présentation de l’état des projets de l’Institut Saint-Joseph par Maryse Côté

- Présentation de quelques projets vécus au Juvénat Notre-Dame du St-Laurent par Pierre Leblanc

Formation

- Courte démonstration du logiciel Freemind

- Cyberaverti

- Discussion sur les barrures Internet

Extrait de la conférence de Mario Asselin, donné à l’AQUOPS le 3 avril 2007.

« À l’école « ruche », les connaissances fusent de partout...
Je pars du principe que le sentiment d’isolement est le mal qui afflige le plus notre profession. Nous inventons et réinventons la roue chacun de notre côté et souvent, nous mettons beaucoup d’énergie à construire des murs entre nos classes, ou entre nos écoles. À l’école sanctuaire dont plusieurs parlent, j’oppose depuis quelques années « l’école ruche ». Décrochez tout de suite de mon propos si vous croyez fermement qu’il faut cadenasser les fenêtres de votre classe pour empêcher toutes influences extérieures de vous atteindre. parce qu’à ce moment, je dois vous dire que je n’ai rien de bon à vous offrir !. Je crois que le contrôle est une illusion. Une douce illusion cependant qui nous fait croire qu’un système de protection contre les sites pornographiques, ou contre les têtes à claque ou contre Youtube peut rivaliser, à moyen et long terme, avec de bonnes pratiques éducatives. Je me souviendrai toujours de la réponse de ma petite Rosalie, en entrevue à la radio avec Mme Boucher qui, avant d’être la Mairesse de Québec, était animatrice à la radio du FM 93, à Québec. À Rosalie, elle demandait comment l’école agissait pour ne pas que de si jeunes personnes puissent aller sur des sites cochons ? Du haut de ses dix 10 ans, Rosalie avait répondu que la pornographie c’est bien plus un problème d’adulte qu’un problème d’enfant. Je me souviens que c’est en ces termes qu’elle avait dit : « Je ne vois rien d’intéressant dans un site qui montre des gens tout nues et c’est de la faute des adultes s’il y en a autant. Des enfants normaux, ça n’aime pas ça la porno. À l’école, il y a toujours des adultes à qui je peux demander de l’aide quand je vais sur Internet et j’ai souvent besoin de leur poser des questions. J’aime bien mieux que l’école m’éduque plutôt qu’elle m’empêche de voir les dangers et que je sois pris toute seule après sans savoir quoi faire. » Madame Boucher avait passé à un autre appel... »

Voir texte complet de la conférence de Mario Asselin ici